Site icon Le Journal de l'Afrique

Il a tout abandonné pour un rêve africain, l’histoire d’une aventure

Mehdi Belhadj, un jeune architecte tunsien, a décidé en 2018 que sa vie était trop remplie de mondanités et qu’il préférait voyager à supporter la routine d’un quotidien prosaïque. Il a vendu le peu de biens qu’il possédait, et il est parti faire le tour de l’Afrique.

Faire le tour d’un continent avec un sac à dos et un peu de cash n’est pas chose facile, mais Mehdi le fait depuis plus de deux ans maintenant. Il se trouve aux dernières nouvelles à la République démocratique du Congo. Il ne faut pas se leurrer, ce n’était pas sans difficultés. Comme l’aventurier l’explique, il a rencontré beaucoup d’obstacles.
Sur sa chaine YouTube, ses pages Facebook et Instagram, Mehdi a raconté son périple dans les moindres détails, avec honnêteté et en documentant le bon et le mauvais à mesure égale. Enfin, chaque fois qu’il avait accès à Internet .

Trois mois après son départ, en traversant la frontière sénégalo-gambienne, Mehdi et des compagnons de voyage temporaires ont été arrêtés par une patrouille militaire. Après des heures de négociations, de fouille minutieuse de leurs affaires et de questions détaillées, il a réussi à obtenir un visa pour la Gambie… de 48 heures ! Un autre trimestre est passé, on retrouve Mehdi, suite à un passage éclair par la Gambie, Guinée-Bissau et le Sénégal en direction de Tombouctou. Sans se soucier du danger de la guerre civile et après que la police l’ait fait descendre du bus à deux reprises et renvoyé à Bamako, il a contacté l’un de ses amis qui travaillait pour les Nations Unies, qui lui ont offert le passage sur leur avion vers « la ville aux 333 saints ».

Le jour de l’an dans le rétroviseur, on retrouve le jeune homme en train de traverser la forêt tropicale au nord-ouest de la Côte d’Ivoire, il rencontre des chefs tribaux et assiste à des rites religieux, il s’endort sous les étoiles et se fait inviter à déjeuner par des villageois. Enfin, tout ce qu’il y’a de plus habituel dans la vie d’un aventurier.

Six mois plus tard, Mehdi appelle à ceux qui suivent de près son aventure de lui envoyer une invitation officielle pour le Nigeria afin qu’il s’y dirige du Burkina Faso où il avait passé de longs mois à se trouver des petits boulots afin de subvenir à ses besoins et poursuivre son aventure.
De l’été 2019 à ce jour, Mehdi a parcouru le Sahel et a vécu beaucoup d’expériences magiques. Il s’est fait recevoir par un Togbe ghanéen pour les fêtes religieuses éwé en tant qu’invité d’honneur. Il a traversé le désert en compagnie des Touaregs maliens. Il a escaladé les montagnes d’Agadez au Niger et a séjourné à Timia. Il a fêté le Mawlid (la naissance du prophète de l’Islam) avec les haoussas du Nigeria. Le Cameroun, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé-et-Principe, le Gabon, la République du Congo… Plein d’épisodes, tous les plus étonnants les uns que les autres. Un seul dénominateur commun, l’Afrique recèle beaucoup de beauté et de générosité comme le dit notre cher voyageur.

Quitter la version mobile